AUTO-FICTION IN PINK

par Francis Willm, 2014

Introduction :
Il est 12h et je sors du laboratoire d'analyse médicale pour une prise de sang.

Je m'assoie à un café et j'ouvre la pochette contenant mes résultats en sirotant une bière.

La première fiche donne les renseignements suivants :


o Nom : Willm o Prénom : Francis o Sexe : masculin
o Naissance : Orsay o Pays : France
o Date de naissance : 1964
o Adresse privée : 3 rue Paul Janet 67000 Strasbourg -France
o Adresse Professionnelle : d°
o Profession : artiste plasticien et performeur

- C'est bien moi, quoi que je ne me souvienne pas de tout malgré ma chute d'un escabeau lors d'un accrochage d'une exposition.
Peut-être provoqué par le syndrome de Stendhal ?! Les fameux troubles des voyages... Ce n'est que plus tard que j'appris que cet écrivain faisait partie du Cercle P.

Le bas de la fiche concerne mes résultats :
- teneur en globule blanc: néant - teneur en globule rouge : néant
- remarques : élément endogène anormalement présent, traces de sang couleur rose Shocking.

Heureusement pour moi, les prélèvements et les analyses hématologiques sont effectués par des robots discrets.

La deuxième fiche présente des photographies de musées du monde. Etonnant !

Je décide de rentrer chez moi. Traversant la rue, une voiture bleue me fonce dessus, au même moment je me sens pousser de coté violement, évitant de justesse ce chauffard. Voulant remercier mon ange gardien, l'inconnue s'enfuit. Un détail m'interpelle. Il, ou plutôt elle, porte une sorte de cagoule rose.

Enfin chez moi assis dans mon fauteuil, un Le Corbusier made in China, j'aperçois posé sur la table basse du salon un objet insolite.

Une urne bleue. Ma curiosité m'incite à ouvrir ce flacon opaque. A l'intérieur des cendres roses... que je renverse par terre. Une clef antique s'y trouvait. L'inscription E.D. et un rond y sont  gravés.

Le lendemain, je retourne à mon atelier que je loue depuis 10 ans. A première vue le local est trop bien rangé. Tout y est blanc. Pas de traces de couleurs, d'éclaboussures, les toiles sont “blanc-vierges”. Des photos surexposées sont rangées dans un bac, la terre pour faire du moulage est aussi blanche. Tous les outils, pinceaux, couteaux, goujes, appareil photo... semblent
neufs mais blancs.


- C'est quoi ce délire ! J'ai l'impression d'être dans une décoration de vitrine marchande.
- Mystère Hide et Mystère Pink ne sont pas loin me dis-je sans raison dans ma tête et se répétant telle une ritournelle.

Un effet de vertige me gagne. J'ai besoin de m'allonger sur le divan... blanc. Je ferme les yeux. Des visions envahissent mon esprit. Personnages, chimères, couleurs roses, bleues... bataillent entre-elles sous formes de peintures, sculptures, photos, performances... Des sons urbains et des signes et graphes habitent ces saynètes. Trois lettres font apparitions dans ce décorum hallucinant : BMF.

Troublé par ces 48h à la sauce peyotl, je monte dans ma voiture et trace plein cap en suivant la courbure du soleil.

Après quelques kilométres, j'arrive au portique du péage de l'autoroute. Je baisse ma vitre et j'attends mon ticket pour franchir la barrière. Mais rien. J'appuie sur l' intercom pour informations. Rien!

30 secondes après, une voix trafiquée me faisant penser à un fakir istanbuliote, me demande : la clef, s.v.p. la CLEF S.V.P. en continue. Pendant un petit instant, je me retourne à droite puis à gauche observant les voitures et leurs occupants poursuivant normalement le cours de leur destin. Je me rappelle d'un coup de la grosse clef dans ma poche. Je la dépose dans le tiroir du distributeur de tickets.
Une voix off, différente, avenante et féminine, peut-être la soeur du fakir, me susurre : Wilkomen chez vous, we were waiting you !
La voix de la présentatrice d'ARTE ? Ce doit être un show t.v. Une blague médiatique.


Partie 1 : A la découverte d'Artland
Je met la première vitesse, j'appuie sur le champignon et hop un porche géant apparait et s'ouvre.

Le monde que je découvre est digne d'une achronie littéraire, d'un séjour dans le grand passé de l'Histoire et d'un grand n'inporte quoi surtout. Marco Polo et Lewis Carroll ne sont pas loin.


Je vais me réveiller. Eh bin non ! Car 2 voix me sortent de ma bulle.


- comment te sens-tu ? Dis le premier à ma droite sur un ton moqueur
- K laisse le tranquille, stp, dit la passagère clandestine à l'arrière du véhicule.
- oui Bella, réponds son complice

De plus, les 2 escrocs portent une cagoule rose en tenue civile. Bordel !  Je freine et me gare à côté du trait en bitume noir. Je les houspille en leur demandant : qué passa ici, qui êtes vous ?


- bon, réponds le premier. Comme à chaque attaque et perte de mémoire nous sommes là pour te réapprendre qui tu es et ta mission.
- je réagis : Comment, qui suis-je, à quel étagère et c'est quoi cette putain de mission ?
- tout simplement tu es l'artiste de la nation P pour un monde plus Pink.
Mon visage affiche : -/

Bella me pousse et prends ma place en disant : nous t'en dirons plus à notre arrivée.

A l'arrière je contemple un paysage extraordinaire.
Des champs de chevalets de différentes tailles, des troncs de rouleaux de toile de jute et de coton, des arbres à pinceaux suintants des couleurs, des feuillus de couteaux de peintres et de sculptures, des plantes rampantes de planches contactes photographiques, des toiles etdes châssis volants... des stylos, des  instruments marchants et dansants au son de mélopées philarmoniques électroniques...


K me dit : rassures-toi ce sont que les outils utiles pour notre quête d'un monde meilleur. L'utopie Pink.
Sur la route est épinglé un panneau de signalisation triangle lipstiké d'un pourtour rouge. Un trident noir y est dessiné sur fond blanc.


Bella comprenant ma surprise me révèle que nous aborderons prochainement un carrefour.
- La voie de gauche mène au monde des Bleus, les pas sympathiques.


A droite chez nous les Pinkas. Et en face les Exotiques
(les Verts, les Rouges, les Jaunes, les Cyans, les Magentas, les Contrastes Clairs et Obscures, et les Complémentaires. Les neutres et les opportunistes. Derrière nous, la confédération des Humains.
Ces trois routes semblent converger vers une même destination...
Mon visage affiche : -//

Nous approchons à toute allure d'une cité dantesque sous un dôme Malabar. A l'entrée un néon géant rose fluo affiche : TWOLOOSE, 15 milliards d'âmes + 3 hôtes en formes d'icones de toilettes.
2 hommes et 1 femme. Une muraille constituée de roses du sable aux proportions géantes ceint la ville. Les rues montrent des écrans publicitaires de la chanteuse Pink pour une prochaine représentation ici. Arrêt à la gigantesque place P.F. de couleur fuchsia. Au milieu trône la sculpture des Pink Floyd remplir d'une foule aux yeux Persan vif. A peine descendue de mon destroyer, une enfant accourt vers moi avec un bouquet... de roses.
Mon visage affiche : -///


D'un coup, une voix de porte-voix restitue le bla-bla du maire de TWOLOOSE.
“Nous souhaitons la bienvenue et le retour de la brigade BMF et de son artiste F. W.”

Une foule éparse applaudit.
Mon visage affiche : -O


Partie 2 : la révélation...
Puis K sort une mallette. L'ouvre et me met entre les mains un grimoire en vieux cuir rosit par le temps et une bière fraiche posé sur le pare-choc de ma caisse à savon. En tournant les pages, les textes et les images se meuvent entre--elles.


La première page titre : COSMOLOGIE DE L'ANCIENT MONDE.


Un texte et des illustrations suivent.
Au début était le Grand Cercle Chromatique qui servait de cerceau à Muse. La mère de tous les êtres, des chimères et des entités.
Au premier jour elle créa la toile
Au deuxième jour elle créa les pinceaux, la plume, les instruments de musiques et la camera obscura...
Au troisième jour elle accoucha de toutes les Couleurs.
Au quatrième jour elle créa l'artiste
Au cinquième jour elle créa l'oeil de Judas
Au sixième jour elle bâtit le musée
Au septième jour elle s'entoura d'un conseillé. Le galeriste.
De ce projet industriel des 7 jours naîtra le dieu E.D. (Erase Disc) de l'univers et de l'impermance où tout bouge et se transforme.


Il était entouré d'une armée de Gardiens-Guetteurs spirituels. Quant aux Willmus, conseillers culturels d'E.D., ils ont développéés des armes puissantes. Le détournement, par le trompe l'oeil culturel par exemple, l'humour et la bonne humeur.


Les Bio-Graphics marquent les premières écritures saintes. Véritables passerelles entre les 2 mondes et sismographes de l'âme humaine.

Le deuxième chapitre parle de la période pré-Pink.
Cette ère illustre l'observation des terriens relatés par les Grotesques présents dans Monkey World et des Parodies illustrant un monde marchant sur la tête.
La civilisation pré-Pink est dans son acceptation scientifique reconnue comme représentant les premiers hominidés d'Artland par le Peuple d'E.D., par les Pedestrians, peuple anonyme, et par les Ro-Box qui sont les figurants des Homo-Allienus de la terre.

Le chapitre trois évoque l'ère moderne Pink avec sa civilisation BMF. Naissance de l'univers Banana Manifesto.
La période contemporaine révèle la naissance des nouvelles entités.
Les Kamalous, les Saints Masqués/Saints d'Egouts, le Clan des 12 Apôtres et les Vierges Masqués...

Le dernier chapitre nous renvoie à une réflexion d'un monde à venir, de rumeurs de découvertes futurs, de prospectives et pistes d'un futur culturel Pink. Peut-être l'étape ultime avant le 8ème Continent.
Tels les Big Kamoulou et ses variantes ; The Workers ; The Knip, du souffre musical Razzle Dazzle ; BMF Photo-Roman ; Dots ; la mode des Pinkas, les descendants du Peuple d'E.D. ; The Pink Gates ; Toys, Land art Urbain ; Go-Golem ; Plastic Men ; Only Women-Only Men ; The P Artefacts ; B-EAR ; Bad Republika ; LENS ; P Tsunami ; The Mou-Mou ; Cactus Cityzen...


Partie 3 : la quête
Maintenant mon visage affiche : -). Ma feuille de route est claire.

Retourner avec K et Bella, ou d'autres sur la planète bleue, combattre et collaborer avec les autres couleurs .

Continuer sous mon pseudonyme Francis Willm ma quête de recherches, de découvertes et de réalisations artistiques afin de retrouver l'Eden Pink oublié.

Maintenant, je dois juste partager l'esprit Pink via le Manifeste de la banane, construire le huitième Continent, accueillir le Hun & Golbot et présenter la nouvelle Nature universelle.

Le rendez-vous est pris. À bientôt !