KAMALOU-WANTED ARTIST

Résidence Centre d'Art Contemporain (CAC)

Ifitry - Maroc 2013

Photographie

Tout d'abord ces petites anecdotes.
Lors d'une soirée raclette à Lausanne en novembre 2013 avec des amis artistes qui avaient vue mon travail sur cette nouvelle série, nous demandions à un autre couple venant d'arriver qu'est-ce que le mot Kamalou vous évoque ? Ils répondirent : que c'était en rapport avec le loup, quelque chose de doux, un lien avec le Kâma-Sûtra... Mes complices informés du travail disaient à leur tour pour chaque mauvaise réponse : “ce n'est pas kamalou !”
2 jours plus tôt, je rencontrait l'artiste suisse ThierryB22 au MAG de Montreux au stand de la fondation Lestré qui trouvait mon travail savamment Pink et chamanique.
Puis 3 jours plus tard, je présentais mon travail à la fondation Auer de photographie à Genève en Suisse. Michel et Michèle Auer disaient qu'il était du ressort de la performance photographique plasticienne. D'ailleurs Michel Auer me disait : “c'est curieux mon mur peint en rouge dans le jardin semble être maintenant rose... Nous étions d'accord avec lui, sa femme Michelle et moi.

A l'origine ce travail trouve son essence en 2006 par du Land Art à Benni Yeni, Kabyllie en Algeria avec la notion de “Garbage esthetic”, et d’art video, happening et performance à Heraklion en Creta en Grèce.
L’autre source est dans l'approche du groupe de performeurs en cagoule rose de BMF (Banana Manifesto) crée en 2008 à Strasbourg et qui performait à Genève, Milan et Strasbourg.
Quant à la couleur rose, elle m'a toujours intrigué et semblait être le parent pauvre de l'art. D'ailleurs, j'introduisait déjà le rose dans mes tableaux dès les années 80' et je l'appréciais dans la tradition picturale du moyen-âge et baroque.
Le plus incroyable est le prénom de ma grand-mère qui m'a élevé. Rose ! Elle devait être la prétresse pour m’initier au 8ème continent.

Le projet Kamalou démarra, grâce à l’invitation du directeur du CAC (Centre d'Art Contemporain) d'Essaouira, Mostapha Romli, en résidence d'artiste à Ifitry au Maroc en Avril 2013.
Je tenais à travailler pleinement avec cette couleur Pink et avec les artistes présents. La nouvelle avant-garde africaine, américaine, Espagnole, Japonaise...
Je réalisais des Kamalous, synthèse des mots (Cagoule, Masque et Lou), pour chaque artiste. Je passais un moment avec eux, les photographiait sous toutes les coutures et à travers mes Kamalous en sortir leur âme. Tout un programme. Car lors de la prise photo avec chaque cobaye invité un univers fantastique s'ouvrait. Il est tantôt animalesque, burlesque ou du ressort de l'art antique, du masque africain, de la chirurgie plastique, de l'univers manga, de chimères, ou encore de l'abstraction.
Les Kamalous sont réalisés à partir de peu de chose, de récupérations et de détournements. La peinture, les dessins, les collages complètent le travail.
Il est à remarquer la présence sur certaine photographie la présence d'un clou fixé au mur en arrière-plan. Ce clou "obsessionnel" initiera la série The Clou Pink.

Le résultat de la série Kamalou dont le sujet, “Wanted artists” est de présenter en tirages photographiques et une édition livre, ou en projection sur les façades d'immeubles, le questionnement sur le statut des artistes, leur identités, sur leur visibilité et leur anonymat. Oeuvrants partout dans le monde, ils peupleront le 8ème continent.
Porter un Kamalou, permet de se transporter vers une autre dimension de soi. Chaque photographie agit tel un miroir. Des mutants visuels ou photographiques, des chamanes des temps artistiques contemporains aux portraits aux visages multiples font figures de la Pink attitude.
Ces Kamaloueurs sont les passeurs autorisés vers le chemin du nouveau territoire. L'arche visuelle.
Kamalouer est l'action de porter et vivre un Kamalou.
Le Kamalouteur est celui qui Kamaloute ou parle de ces photographies en y apportant sa part de subjectivité, d'optimisme et de rêve à vivre ce moment un jour.

Plusieurs suites sont prévus :
- “Wanted Celebrities”, anti-portrait dont le Kamloueur est soit la star invitée, son sosie, n’importe qui ou soit moi-même... questionnant l'image en tant que fake ou réelle personne représentée.
- “Wanted Animals”,  grâce à la complicité du Musée de Zoologie de Strasbourg, est dans une ambiance de cabinet de curiosités, des animaux empaillés porterons un Kamalou... afin de renaître et se réfugier dans le 8ème continent.
- “Big Kamalou”,  introduit la nature... afin de peupler le continent en devenir.
- “Kamalou DJ” invite les plus grands DJ de la scène électronique de contribuer à l’univers musical du 8ième continent.


Artistes et guests kamaloutés :
Saïdou Dicko, Patrick Rouchon, Cissé SOLY, Ayana JACKSON, Barthélémy TOGUO, Pilar COSSIO, Marc BRUNIER MESTAS, William WILSON, Olga TRAGANT, Freddy TSIMBA, Kalidou KASSE, Laure COSTEAU, Jaume AMIGO, Martha SIMEON, Takahiro SAGAWA, Kitaura KAZUYA, Etsuko SANO, Ayado YODOI, Keju KAWASHIMA, Lohan ISHIKAWA, Francis WILLM, et nos 2 cuisiniers...