RO-BOX, GOLBOT & CO

dès 2008

Ro-Box & Co est une série en droite filiation des performances et de Land Art de la série “Garbage Esthetic” réalisés en Kabylie en Algérie et en Crète en 2006.


Ce projet refait surface avec Banana Manifesto lors de nos réalisations de performances et de propositions artistique lors de la Friche à Strasbourg en janvier 2009 via ces tableaux Ro-Box degrands formats.

Ainsi : <<la terre est une boite, ma maison est une boite, ma voiture est une boite, mon boulot est une boite, ma tête est une boite, ma douche est une boite, mon train-train est une boite, mon cercueil est une boite, mon corps est fait de boites... Les boites sont des corps, les boites sont des façades, la consommation boite et déboite sur la récupération. Les boites sont sculptures,
peintures et entités.>>

Cette oeuvre fait allusion au monde consumériste, à lʼécologie, au récyclage, à la pub, à lʼimpression, à la distribution aux transports de marchandises, au rayonnage, au “Cadillage”, à la richesse textuelle, photographique et graphique, à la composante
chimique des produits, etc. Cʼest la boite de Pandore dʼune mythologie contemporaine du désir et de ses affres érotiques.


Mon travail est encore, outre sociétal, mais aussi ethnique et social, qui définit les sociétés à travers ces faux gris-gris de boites finissant à la poubelle et comme nouvel engrais de notre planète mère. Ainsi, en fonction des lieux de récupération des boites il est possible de définir lʼinfrastrure commerciale, lʼhabitat et le statut social et sexuel du consommateur. <<Dis-moi ce que tu jettes, je te dirais ce que (qui ou quoi) tuer !>>

Le terme “RO-BOX” nous fait penser au mot robot dont lʼéthymologie est issus des langues slaves , inventé par les frères Kapel des 1920, signifiant esclave ou travailleur dévoué. Puis lʼécrivain de science-fiction Isaac Asimov, écrit les Trois lois de la robotique. Des règles présentent dans sa fiction dès 1942 dans Runaround dont les robots doivent obéir.

 


Ces lois sont :


1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain,
ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.


2. Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être
humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.


3. Un robot doit protéger son existence tant que cette
protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.
De quoi sʼinterroger sur notre monde de “Ro-Box”...!
Que vive la “Ro-Box Populi” !


Dans un premier temps il sʼagit de récupérer un ensemble hétéroclite dʼemballages dans les poubelles à tri sélectif au bas des immeubles. Pêches miraculeuses car souvent bien conservée.


Puis choix des sujets aux surprenantes variétés (formes, tailles, matériaux et façades créatives pour vanter les produits en boite).Puis déballage à lʼatelier, tri et rangement avec les autres “boi-boites”.
Disposant de suffisament dʼéléments nutritifs pour se lancer dans la réalisaton dʼune première oeuvre dʼ”Homme-Automates” chaque boite est disposée en fonction de son contenu, de son format, de sa marque, de sa typographie... Par exemple les boites à pizza vont constituer le ventre. Réceptacle naturel de la digestion
et destination finale du contenue. Miam !


Ce personnage s”emboite sur la toile sur fond de couleurs grises colorés imprégné de tags ou complêtement saturé de couleurs primaires.

Demain de nouveaux questionnements et possibles, de nouvelles propositions et expériences artistiques à venir...

Chaque brique de carton constitue par sa construction en ensemble à faire tomber le mur de lʼillusion qui nous sépare du monde pink en devenir...

Ainsi, le robot du futur, ne fait que gagner en autonomie, grâce à lʼA.I. et le Deep Learning, et se détachera donc bientôt du cordon ombilical de lʼHomme. Cʼest le temps de la singularité.

Donc, pour vivre en harmonie avec lui, je propose 2 actions immédiates :


- lʼinviter à vivre et partager notre quotidien sur le 8ème Continent afin dʼêtre aussi une entité doué de poésie et de création, dʼêtre un ambassadeur probable entre lʼHomme et la Nature, de nous éclairer sur nous nous-même grâce au Big data, dʼavoir les mêmes droits et obligations que les hommes et toutes les espèces vivantes (faune, flore-specisme), etc


- la naissance de cette nouvelle entité, enfanté par lʼHomme, nécessitera de changer son appellation de Robot (esclave...). Peut-être est-ce un Hun, un Golembot, un NewJedi voir Ro-Box.


Ainsi, le contenu (âme) du contenant (squelette, peau...) de la “boite animée” sera accepté par tous comme un être parmis dʼautre.

 

Un teste avant de rencontrer de probables E.T comme nouvelles formes de vie et dʼintelligence lors de nos prochaines explorations spatiales.